TRIATHLON DE BÜTGENBACH 2012

  T R I A T H L O N   D E   B Ü T G E N B A C H   2 0 1 2  

  0 , 5   -   2 2 , 1   -   6 , 6  

Après deux bons tests sur des "quarts", j'avais envie de refaire du plus court et le promo de Bügenbach arrivait vraiment au bon moment. Je ne m'étais pas fixé d'objectif mais au vue du dénivelé du parcours vélo, je savais que cette moyenne ne serait pas très élevée. En gros, j'avais estimé 12' + 3' + 45' + 2' + 33' = 1h35'...

Le trajet se fait avec Sergio. Le temps s'annonce beau avec une température fort agréable. Arrivé sur place, je vais rechercher ma puce, mon dossard et j'en profite pour repérer les entrées et sorties du parc à vélo. Avec toutes ces barrières, il ne faudra pas se tromper. Je sais bien que l'organisation sera parfaite mais je préfère savoir à l'avance par où je vais arriver et partir. Je repère le départ de la natation. Le lac est beaucoup moins agité qu'il y a quinze jours à l'Eau d'Heure. On dirait une mer d'huile. La nage en sera d'autant plus facilitée. De retour à la voiture, je m'habille et je prépare mon vélo et mon box...

Après le contrôle, je me retrouve dans le parc à vélo, à côté d'un coureur du TriGT. Tout se met doucement en place, les effets bike, run ainsi que la combi. La température de l'eau est annoncée à 18,0° et lorsque j'y mets les pieds, je veux bien le croire. Je rentre progressivement dedans est je m'échauffe correctement. Je pense que je devrais, sauf gros problème sortir dans mes prévisions. Dernier petit briefing...

Le départ est donné et je le lance mon chrono. Je me situe aux environs des deux tiers du peloton et c'est normalement vers cette place que je devrais émerger dans 500 mètres. Bien évidement, des nageurs lents se placent devant et bloquent les autres. Cette situation est déjà déplaisante en course à pied, mais ici, dans l'eau c'est encore pire ; on ne slalom pas comme l'on veut. Quelques mouvements en crawl, quelques autres en brasse. Je repasse en crawl, j'alterne. après une bonne centaine de mètres, je peux passer quasi exclusivement en crawl. Au demi-tour, j'ai l'impression que je suis vers la moitié du groupe. J'attaque le retour en crawl. Soudain, les premières féminines, parties deux minutes après les hommes, me dépassent déjà. Je prends en coup au moral mais bon, je m'y attendais. Le bord approche, encore quelques mouvements. Voilà, je me remets debout et je finis par sortir de l'eau... lap...

Je consulte ma mon chrono... Waaoow... Juste sous les 10'... Pas mal du tout, même si le palpitant est déjà en pleine action. Je cours jusqu'au vélo en commençant déjà a retirer la combi. Je dois m'adapter petit à petit car j'ai l'impression de prendre moins de temps que les fois précédentes. il faut dire que cette fois, je me suis assis directement. Hop, hop, le casque, le bandana, les lunettes et c'est reparti... lap...

Au départ, j'avais calculé que je pourrais effectuer le parcours vélo autour des 45 minutes, soit 29,5 km/h de moyenne mais Christophe m'annonce qu'il est vraiment vallonné et du coup mon chrono sera revu à la baisse. Après peut-être deux cents mètres, virage à gauche et déjà la première difficulté. Certes elle n'est ni très longue ni très pentue mais elle doit néanmoins donner 500m à 6%. Passe près du rond-point qui indique le début de la boucle. Le parcours consisite en fait en un petit tronçon de raliement entre le parc à vélo et un rond-point, ensuite deux boucles identiques et du retour par le même tronçon. La boucle commence par une belle descente suivie de la principale difficulté : 1300m à 5% de moyenne dont 400m à 7%. Ensuite, une succession de petites descentes de de plus longs faux plats pour arriver au sommet avant de plonger vers le lac par une belle et agréable descente, le tout avant de remonter vers le rond-point et en finir avec la première boucle. Et c'est reparti pour la deuxième. Je dépasse tantôt un concurrent, tantôt un autre me double mais dans l'ensemble je gagne, à mon avis, pas mal de places. J'ai difficile dans les côtes (merci aux kilos suprflus) mais je me rattrape un peu en aero et dans les parties roulantes. A la mi-course, mon chrono indique 21'45''. C'est du tout bon mais il faudra tenir une seconde boucle dans les mêmes tempos. Je ré-attaque la descente et je croise Sergio qui termine sa première boucle. Vu le retard qu'il a sur moi, soit il a bien nagé soit il roule vite soit même les deux... La grosse côte arrive et son lot de difficultés aussi. Je continue de dépasser des opposants et ça fait du bien au moral. La plongée et la dernière côte maintenant avant le retour vers le parc à vélo (photos 1, 2, 3). Une dernière petite boucle pour rentrer par le bon côté... lap...

Je jette un coup d'oeil rapide sur mon chrono mais je n'ai pas le temps de voir l'intermédiaire. Je me dépêche de rejoindre ma place pour m'équiper en runner. Le gars d'à côté vient d'arriver il y a peu de temps. On est encore là au même moment. Je me dépêche mais il repart quand même avant moi... Je démarre à mon tour (photos 4, 5)... lap...

Comme d'habitude, les premières foulées seront déterminantes. Ici, le parcours commence par un côte afin d'atteindre le Ravel. J'ai du mal à lancer la machine. Plusieurs coureurs me doublent déjà. une fois arrivé au sommet, les jambes commencent à répondre mais la vitesse n'est pas au top. Je dépasse le gars de TriGT et il s'accroche. Je prends mon rythme de croisière. Les pulsations sont hautes, j'ai dur mais à entendre le type derrière moi respirer dans ma foulée me motive ; il ne doit pas passer. Un, deux, trois... Je regagne des places. Le cruise control s'est mis en place et l'allure se stabilise. Tant que le parcours empruntait le Ravel ou la route, le tempo le rythme était régulier et les foulées régulières mais maintenant que je traverse une partie boisée, sinueuse et vallonnée, c'est un peu la cata ; je perds le contrôle et de la vitesse et de la régularité. Pour finir cette partie délicate, une petite grimpette, raide me ruine les jambes pour de bon. De retour sur le Ravel, je suis encore et toujours motivé à tout donner. Je relance donc la machine tant bien que mal. C'est en léger faux plat montant mais l'adrénaline me booste, d'autant plus que le tournaisien est toujours dans mon sillage. J'estime la distance restante et j'accélère pas après pas. On quitte le Ravel et on redescent vers l'arrivée (photos 6 à 9). Le parcours est balisé par deux rangés de barrières, comme dans les épreuves cyclistes. Un cent quatre-vingt degrés à droite et un dernier sprint... Il ne m'aura pas... Un dernier effort (photos 10 à 16). J'aperçois la ligne d'arrivée et le chrono... Non, ce n'est pas possible... Et... Stop...

Je sais déjà que je n'aurai aucun regrets car j'ai tout donné. Cela devient une habitude sur ce genre d'épreuves et c'est tant mieux. Les autres TNT'istes sont déjà arrivés En plus les participants au "quart" de demain sont là également pour me féliciter ; Cela fait du bien... Je vais vite vers le ravitaillement ; J'ai soif et faim aussi...

J'ignore complètement la place à laquelle je suis classé au final ainsi que dans les trois disciplines. J'ai hâte d'avoir le classement en main. J'espère être agréablement surpris. En théorie, je devrais me positionner dans la première moitié partour sauf probablement en natation. A voir donc. Ou sinon, au niveau de la transition T1, il me semble que cela s'est mieux dérouler qu'ordinairement. Serai-je sur la bonne voie ? L'avenir me le dira...

09'50'' - 09'50'' : Swim,
02'46'' - 12'36'' : T1,
43'19'' - 55'55'' : Bike,
01'04'' - 56'59'' : T2,
28'58'' - 85'57'' : Run,
soit un temps de 1h27'57''.

Merci à Hervé Fanuel pour les photos...

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 1.jpg
photo 1

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 2.jpg
photo 2

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 3.jpg
photo 3

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 4.jpg
photo 4

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 5.jpg
photo 5

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 6.jpg
photo 6

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 7.jpg
photo 7

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 8.jpg
photo 8

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 9.jpg
photo 9

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 10.jpg
photo 10

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 11.jpg
photo 11

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 12.jpg
photo 12

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 13.jpg
photo 13

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 14.jpg
photo 14

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 15.jpg
photo 15

Triathlon de Bütgenbach 2012 - 16.jpg
photo 16

Écrit par Fabrice CLOSSET Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.