DUATHLON DE TOURNAI 2012

  D U A T H L O N   D E   T O U R N A I   2 0 1 2  

  6 , 0   -   1 9 , 5   -   2 , 5  

Tiens, c'est bizarre... Je croyais que c'était un triathlon sprint. Non !!!...

Ben oui... Mais les arbitres en ont décidé autrement. La température de l'eau dans la carrière de l'Orient n'était que de 11,8°. Sage décision ? Oui et non... Beaucoup de triathlètes râlaient tandis que d'autres, duathlètes eux ne frottaient les mains. Quant à moi et bien que mon niveau en natation est toujours déplorable (surtout par rapport à celui de la course), j'avais vraiment envie de savoir où j'en étais actuellement. Mais bon, tant pis.

J'arrive sur place plus de heures à l'avance. J'aime bien prendre mon temps, me familiariser avec l'ambiance et discuter avec les copains du club. C'est ainsi que je retrouve Christophe, Paul-Henri, Jean-François, Vincent et les autres. Leurs conseils sont toujours très intéressants, surtout pour moi qui débute.

Après le retrait du dossard et de la puce, vient le temps de déposer son vélo au parc non sans avoir retirer mon prolongateur "long" car il est interdit pour les épreuves avec drafting et celle-ci en est une. Ce qui est sur, c'est que je vais perdre du temps à vélo.

Je m'échauffe un petit peu quand même mais pas trop car les jambes ne sont pas au top. Les féminines partent sept minutes avant les hommes. Juste avant le départ, une annonce du speaker que je n'entends pas très bien est traduite par un brouhaha : le drafting serait interdit... Bizarre... Certains râlent mais c'est trop tard...

Le départ est donné et déjà les premiers partent en boulet de canon. Je me retrouve rapidement dans les tous derniers. Les pulsations montent rapidement mais j'essaye de ne pas me mettre dans le rouge. Le temps de prendre mon allure de croisière, quelques concurrents me dépassent et j'en double d'autres. Mais le rythme est trop rapide pour un 5km et je dois laisser filer le petit groupe devant moi. Après le premier tour, je me rends compte qu'il il y aura plus que 5 bornes. On tiendra ce que l'on tiendra (photo 1). Finalement j'approche, non sans avoir laissé encore quelques mètres à ceux de devant, de la fin du run...

La première transition ne se passe pas trop mal même si j'ai encore et toujours des difficultés à enfiler mes chaussures.

Je démarre mais pensant que le drafting est interdit, je laisse partir et prendre quelques mètres aux deux concurrents qui partent en même temps que moi. Le début du parcours (20km en 2 boucles de 10) est face au vent et aujourd'hui, il souffle disons pas mal. Devant moi, un groupe de quatre se forme. Tiens, je croyais que le drafting était interdit !!! Ils vont surement se faire rappeler à l'ordre. Mais que nenni... Je suis toujours dans la partie défavorable et je croise déjà dans l'autre sens des groupes, qui évidemment, avec le vent dans le dos, vont beaucoup plus vite que moi. Il semblerait donc que l'on puisse drafter. Ok, d'accord... Mais de toute façon, pour moi, c'est rapé vu que je suis tout seul... Je laisse mes pensées de côté car j'arrive au rond point qui annonce le demi-tour. Auusitôt passé, le vent dans le dos fait du bien et je croise Vincent qui n'est plus très loin derrière. Et ce qui devait arriver arrive : il me double avec une telle différence que je ne suis même pas capable de réagir et je dois le laisser filer au loin. Le parcours bifurque vers la droite sur une petite route en mauvais état, sinueuse et ondulée avant de redevenir normale. Le vent là aussi souffle dans le dos. Un gauche, un droite et la fin de la première boucle se dessine à l'horizon...

La deuxième boucle commence mal ; Jean-François me double à son tour et me voyant peiner seul me conseille de prendre sa roue. j'arrive à accrocher quelques kilomètres mais cela devient très dur. Je me rique même à prendre un relais mais la sanction est immédiate : 4 km/h en moins au compteur. Après le rond-point, cela dvient un peu moins difficile. Nous doublons un groupe de féminine et nous continuons. Dans la partie sinueuse, je lui dit de ne pas m'attendre mais il le fait quand même. A un gros kilomètre de la fin du parcours bike, je décroche et je fini à mon rythme en prenant soin de bien tourner les jambes...

La deuxième transition se passe un rien plus vite que la première mais je suis obligé de m'assoir pour enfiler mes runnings. Je redémarre mais je me trompe de sortie et un officiel me remet presque immédiatement sur le bon chemin...

Les premiers mètres en course sont comme à chaque fois catastrophiques. J'arrive à peine à mettre un pied devant l'autre mais à la force du mental, je réussi à me concentrer uniquement sur ma foulée et elle redevient normale. Je dépasse rapidement Jean-François et un autre concurent. L'allure est correcte mais il faudra la tenir. Je croise Alain et Christophe qui en termine déjà, Paul-Henri bientôt aussi. Le turning-point approche et je croise aussi Vincent puis Nico. Petite descente, demi-tour puis remontée et ligne droite jusqu'à l'arrivée. Je dépasse encore deux concurrents, puis Nico alors je l'encourage. La ligne d'arrivée approche. Je double en dernier concurrent et j'essaye de rester digne pour la photo (photo 2). Je franchis la ligne et j'arrête mon chrono...

Je le regerde et il m'indique 1h12'48''. Je suis certianement loin, très loin dans le classement mais cela n'a pas vraiment d'importance. Je retourve les autres namurois. On se réhydrate, on se félicite et on se raconte un peu nos aventures respectives. Mais il est déjà temps d'aller récupérer nos vélos. Je retourne à ma voiture. Je range Ef-five dans le coffre avec délicatesse et je m'offre un petit décrassage avant une douche bien méritée. Après vient l'heure de se retrouver entre TNT afin de prendre un verre bien mérité...

Ben voilà... Pour une première sous mon nouveau club et mes nouvelles couleurs, je peux dire être satisfait de ma prestation car je n'ai aucun regret quant à ma course. J'ai donné ce que j'ai pu. Maintenant, force est de constaté que le fossé est encore immense avec les autres. A moi de continuer à travailler et à m'entrainer correctement et intelligemment...

25'09'' - 25'09'' : Run 1,
00'52'' - 26'01'' : T1,
36'01'' - 62'02'' : Bike,
00'49'' - 62'51'' : T2,
09'57'' - 72'48'' : Run 2,
soit un temps de 1h12'48''.

Merci à Brigitte et à Éric Streydio pour les photos...

Duathlon de Tournai 2012 - 3.jpg
photo 1

Duathlon de Tournai 2012 - 4.jpg
photo 2

Écrit par Fabrice CLOSSET Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.