06/06/2014

Huy Night Run...

  H U Y   N I G H T   R U N   2 0 1 4  

Vendredi 06 juin : Participation à la Huy Night Run.

Chose promise, chose due. J'avais promis à Annick d'aller courir avec elle à Huy. Au moins, comme ça, je ne pourrai pas lui refaire le coup de la semaine passée. Donc, sachant qu'il y aura beaucoup de monde, je suis parti très tôt afin de trouver une place pas trop loin. C'est pourquoi je me suis retrouvé aux inscriptions avec deux heures d'avance. Au moins, de cette façon, je n'ai vraiment eu à me dépêcher.

Une fois le dossard retiré, j'en ai profité pour assister à la course pour enfants et même au départ de la petite distance. Ensuite, je suis retourné à la voiture pour me mettre en tenue d'échauffement...

huy_night_run,huy,jogging,province_de_liège,entrainement,annick

huy_night_run,huy,jogging,province_de_liège,entrainement,annick

Malheureusement, pendant cet 'échauffement, j'ai ressenti une petite gène à l'arrière de la cuisse droite qui m'inquiète un peu. On verra comment elle va évoluer durant la course. Néanmoins, je suis prêt...

huy_night_run,huy,jogging,province_de_liège,entrainement,annick

Une autre longueur d'échauffement afin de voir si mon problème est uni latéral ou non. A voir. C'est à ce moment que je retrouve Annick. Je lui parle de mon inquiétude. A défaut, je la laisserai terminer seule. On se place plutôt vers le milieu du peloton...

C'est parti. La masse des coureurs est trop importante et à plusieurs reprises, je manque de tomber. Il faut attendre le premier kilomètre pour enfin pouvoir courir plus ou moins normalement. Pendant tout ce temps, j'essaye de ne pas perdre Annick de vue et ainsi me retrouver trop devant... ou trop derrière.

Le peloton s'étire assez rapidement et à part l'un ou l'autre passage étroit, le rythme est plutôt correct. On arrive au peu après le troisième dans la difficulté du jour. C'est un mur et beaucoup marchent. Je tente de continuer en mode "course". C'est dur... Mais ouf, je suis au sommet... On reprend une cadence potable mais cela monte encore légèrement. Ensuite, c'est la descente, franche par moment et je dois décrocher de plusieurs dizaines de mètres.

Une fois de retour sur le plat, je m'offre une belle accélération pour recoller à mon binôme. Je le rattrape peu de temps après et nous courons côte à côte. Passage sous un immeuble et dans un parc...

huy_night_run,huy,jogging,province_de_liège,entrainement,annick

La fin de parcours approche. Le rythme s'accélère un chouia avant le traditionnel sprint de la dernière ligne droite...

Une fois la ligne franchie, on sent bien que les organisateurs sont débordés par le succès de leur épreuve. On doit attendre plus d'une minute avant de voir arriver quelqu'un armé d'une raquette magnétique pour enregistrer le signal de la puce accrochée à notre dossard. C'est le seul point négatif à mes yeux et il est dommage, vu les possibilités actuelles d'avoir un tapis automatique au lieu d'une action manuelle effectuée par une seule personne. Soit, direction le ravitaillement puis retour pour chacun vers sa voiture. Je prendrais une douche à la maison.

Merci à Carine Heyne et à moi-même...

Les commentaires sont fermés.