30/05/2014

10 miles de Vyle-Tharoul...

  1 0   M I L E S   D E   V Y L E - T H A R O U L   2 0 1 4  

Vendredi 30 mai : Participation aux 10 miles de Vyle-Tharoul.

Je décide de participer à une course en sachant qu'il y aura du dénivelé et des parties boisées. Cela peut paraître incroyable et pourtant, c'est bien comme ça que j'ai débuté mon week-end. Après une semaine assez éprouvante au boulot, il fallait que je me change les idées. Je savais le parcours magnifique mais pas tout dans mes habitudes pédestres. N'empêche...

Je n'arrive pas trop en avance et je me gare déjà près des vestiaires, soit à six ou sept cents mètres des inscriptions et du départ. Je fais ce trajet en trottinant. Il faut beau, même un peu chaud pour moi. Je me retrouve en fin de peloton, je parle avec l'un et l'autre en attendant le départ. Eh oui, comme d'hab', je suis en fin de peloton...

C'est parti. Quelques secondes d'attente... Je lance mon chrono et je démarre...

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

Le départ se fait en descente. Du coup, les pulsations tardent à monter. Après quatre cents mètres, on passe devant l'église du village et je reconnais la voiture d'une amie avec laquelle j'ai effectué de longues sorties. Je me dis que ce serait sympa si je pouvait la rattraper durant le parcours. Quelques secondes plus tard, je l'aperçois à une vingtaine de mètres devant moi. Petit à petit, je reviens sur elle. Peut-être court-elle déjà avec quelqu'un. Je vais voir avant de l'aborder. Finalement, elle semble faire la course en promenade et seule. Arrivé deux mètres derrière, je me demande combien de temps il va lui falloir avant de se rendre compte de ma présence. Je décide donc de rester à petite distance. Cependant, j'échange quelques mots avec un pote qui me dépasse mais elle ne semble pas reconnaître ma voix. Parfois, le dénivelé fait que je suis distancé comme ci-après.

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

Je continue ma course en essayant de garder le contact le plus proche sans monter dans les tours. De coup, je me retrouve par moment à plus de cent mètres et par moment à moins de cinq. Arrive le premier ravitaillement. Je me retrouve à côté d'elle mais elle ne se rend toujours pas compte de ma présence malgré le fait que je parle avec les bénévoles. On redémarre...

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

On continue ; les kilomètres s'enchaînent les uns aux autres. Je commence à m'amuser à jouer au chat et à la souris. Après le second ravitaillement, il y a une forte côte dans les bois et je décroche irrémédiablement. Arrivé au sommet, il faut que je relance la machine afin de combler mon retard. Je reviens petit à petit. Une descente, un passage dans la propriété d'un château puis dans celle d'une ferme. Il reste trois bornes.

Je suis maintenant à moins de cinq mètres et il ne faut plus que je me fasse distancé car si elle accélère, je ne saurai plus revenir. Il ne faut pas que j'oublie que je ne suis pas sur mon terrain de prédilection mais bien sur le sien. Plus que deux... Je suis toujours dans la roue... Plus que un et ne s'est toujours pas rendue compte de ma présence, à moins qu'elle fasse semblant de ne pas m'avoir vu...

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

10_miles,vyle-tharoul,condrusien,entrainement,vallonné

Bonjour Carine...

Il reste deux cents mètres. Un virage serré, une descente, un petit pont, une montée raide dans un champ. Elle lance son sprint pour dépasser les deux ou trois personnes juste devant elle. Je m'accroche. Dans les vingt derniers mètres, j'essaye de revenir à sa hauteur ma elle rajoute une couche, pensant que quelqu'un veut la battre. Elle passe la ligne d'arrivée juste devant moi, avant de se retourner et d'enfin m'apercevoir...

Son étonnement est grand. Quelle surprise... Si elle avait su... Si je m'étais montré... Elle ne s'est rendue compte de rien, plongée dans sa bulle. Nous nous rendons au ravitaillement. Ensuite, c'est un petit décrassage avant une douche bien méritée.

Pour le coup, nous repassons à la salle afin d'assister à la remise des prix et au tirage au sort de la tombola mais surtout pour partager le verre de l'amitié...

Merci à Carine et à quelqu'un d'autre pour les photos...

Les commentaires sont fermés.