11/07/2011

Parcours de Bütgenbach...

  P A R C O U R S   D E   B Ü T G E N B A C H  

Profitant d'un jour de congé bien mérité, j'ai organisé avec Sergio une excursion vers le lac de Bütgenbach. L'objectif de cette sortie était de repérer le parcours vélo du Triathlon LD de Bütgenbach.

Nous sommes arrivés sur place vers 11h30. Le temps de garer la voiture et de se changer et nous avons pris le parcours en route environ 1 km avant la ligne de départ et d'arrivée. J'avais mémorisé l'entièreté du parcours dans un coin de ma mémoire et par mesure de sécurité, j'avais fait une copie du tracé que j'avais glissé dans une pochette plastique.

C'est parti... Dès le départ, une petite côte, à froid et déjà les pulsations qui s'élèvent. S'en suivent ensuite une succession de petites côtes pas trop forte et de descentes de récupération (km 2.5, 4.5, 5.5). Après, une suite de faux plats montants plus ou moins forts amène à la Nationale 658 juste avant le km 9. Bifurcation vers la gauche. Maintenant, le parcours devient roulant mais toujours ondulé. Au km 15.6, on entre sur le territoire allemand. Juste après, on prend à gauche sur une route plus importante. Le tracé reste roulant avec de longues lignes droites et un dénivellé dans l'ensemble négatif. Au 22ème kilomètre, on tourne à nouveau vers la gauche et on entame une forte descente qui nous emmène au point 23.6, là où commence la vrai difficulté du parcours : 60m de dénivellé positif en 1000m (6%) mais surtout avec des passages à 9 et 10 %. Le long faux plat qui suit ne permet pas vraiment de relancé la machine. Le parcours continue à être magnifique et après un village traversé et une descente, de retour en Belgique (km 27.8). Ensuite, le tracé continue ses montagnes russes. Au 30ème kilomètre, commence une portion qui va mener de 530 à 605m d'altitude (65m) en 6,5 km. Vient ensuite une belle descente sur une route étroite et dans les bois (prudence donc) et d'un mur juste après (km 37.3). Heureusement, on arrive vite au sommet. Suite à quoi, on se laise aller jusqu'au km 40.2 où la dernière difficulté se dresse : 1300m de long dont 700m à 4% et 600m à 2%. Maintenant, il ne reste plus qu'à rejoindre le départ par quelques virages avec une pente favorable.

Dans l'ensemble, le parcours est MA-GNI-FI-QUE. Rien de comparable avec la vallée mosane même si ici aussi, il y a des beaux coins. Maintenant, le dénivellé de 400m positif pour une seule boucle (800m sur la totalité des 2 boucles) fera immanquablement baisser la moyenne. Espérons que la beauté des paysages fera en partie oublier la souffrance de l'effort...

Une fois de retour à la voiture, il ne nous restait qu'à faire nos étirements, à nous rafraîchir et prendre la route pour rentrer...

19:23 Écrit par Fabrice CLOSSET dans 4 - SPORT, Cyclisme | Tags : randonnée, cyclisme, butgenbach, sergio | Commentaires (0) |

Les commentaires sont fermés.